Le temps file à vive allure...(un peu comme sur la photo)

DSCN1641

Plus d'un mois maintenant sans une seule cigarette au bec, ou dans le sac, ou dans la maison ou...bref, plus d'un mois que je ne fume plus...

Alors ça fait quoi ?

Ca fait du biiiiiiiiiiiiiiiien mais réellement du bien.

Je ne dis pas que c'est facile hein. Même si le premier mois, très franchement dans l'euphorie de la chose  c'est passé comme sur des roulettes...je sens bien  que le deuxième mois va être plus difficile...à suivre donc

Le manque :

Le premier mois, je l'ai eu très peu, contrairement à maitenant où je peux le ressentir beaucoup plus, mais c'est encore gérable... Il m'arrive maintenant de sentir l'odeur de la cigarette alors que je suis seule à la maison. Il m'arrive d'avoir la "pulsion" du "je veux en griller une...une seule"

Les choses changent :

ôôô que oui...Plus d'odeur sur soi de cigarette, cette odeur si désagréable parfois. Cette odeur qui me gêne à "ne plus bouger" pour ne pas avoir cette sensation du "c'est toi qui pues la clope...froide".

Le teint...ââââ ce sacré teint. Hé bien oui il change aussi et il a changé très rapidement. Je sais maintenant ce qu'est qu'un teint brouillé d'un fumeur...C'est comme s'il y avait un voile pas clair en permanence devant notre visage.

Là je peux maintenant ne mettre que la BB crème ou la CC crème. Plus besoin de FdT ou de crème teintée pour avoir cette impression de netteté. Attention je ne parle pas de mes tâches qui elles malheureusement resteront...mais simplement d'une peau plus nette.

Je pensais que j'allais être une hyper active pour ne plus y penser et en fait...pas du tout. Je suis exactement comme avant. Je continue de rêver, rêver, rêver...

j'arrive à monter la côte de chez moi sans souffler comme une boeuf à en avoir honte...même si parfois je dois l'avouer il y a des exceptions et je me pose de sérieuses questions. Parfois je me demande si le "stress ou l'angoisse" ne peut pas générer des essoufflements à n'en plus finir

Je pars en week end en amoureux et je n'ai plus besoin de dire à mon homme le matin, à la sortie du pti déj à l'hôtel..."tu m'accompagnes dehors, je vais fumer ???" j'image en fait que ça devait être ô combien désagréable.

je sais boire à la terrasse d'un café...sans fumer et ça c'est...c'est...le plaisir sans fin ;-)

Je fais maintenant :

 Je mange carrément différement, du moins j'essaie. Un peu comme si "les saloperies ne passeront plus par moi...rien que des choses saines, rien que des choses saines...".

Alors au grand désarroi de mon homme on mange plus VERT...on boit plus VERT (oui oui) et j'adore. J'ai ressorti mon cuit vapeur aussi. Et je ne fonctionne plus qu'au blender, cuit vap et centrifugeuse.

Ceci étant ça me (nous) permet de manger (boire) des lègumes que je n'aurai jamais eu idée de cuisiner avant...comme les blettes.

Je passe quelques feuilles de blettes au blender avec des fraises, une mangue...et hop hop hop c'est frais frais frais

Je me suis remise au sport aussi. Je n'ai pas trop envie de prendre 10kgs pour l'arrêt cigarette. Mon médecin m'a dit qu'en général on prend 2 à 3kgs, car la cigarette est un coupe faim...le reste c'est du superflu que l'on peut gérer. Espérons que se soit vrai car j'ai déjà pris les...3kgs. Maintenant j'essaie de faire très attention.

Alors :

Au delà du fait que je sois fière de moi (il faut le dire), la cigarette en fait est le leurre (était) de ma vie.

J'avais cette impression de ne pas exister sans elle, de ne pas savoir parler, m'exprimer, de ne carrément pas exister (sisi) en société. Il fallait qu'elle soit là, elle m'aidait...

Je lui ai dit "adieu" et croyez moi ...je sais parler, je sais m'exprimer, j'existe en société...sans elle parfaitement et sans problème.

Je reviens parler du "no clope" d'ici quelques mois, je suis certaine que des choses auront changé...en bien évidemment ;-)