Voici deux livres que je viens de terminer , complètement différent l'un de l'autre. Mais après avoir lu le premier je ne pouvais que lire le deuxième...besoin de légèreté.

La maison de Sugar Beach d'Helene Cooper

 

DSCN4169

 

Quatrième de couverture

Helene Cooper a grandi dans le très privilégié milieu des Congos, ces descendants d'esclaves affranchis d'Amérique venus créer le Liberia au XIX siècle en Afrique. un mois après le coup d'Etat du 12 avril 1980, elle fuit aux Etats Unis avec sa mère et soeur.

Ce texte autobiographique fait  superposer l'histoire tragique du Liberia contemporain à une enfance enjouée et insouciante, brusquement interrompue par la guerre civile. Avec un subtil mélange de tendresse et d'honnêteté, elle raconte comment les gens comme elle se sont rendus coupables d'effroyables injustices sans être pour autant monstrueux.

Ce que j'en pense

Voilà un livre que j'ai acheté (encore une fois), pour la couverture...mais aussi pour l'histoire du Libéria. Je ne connaissais rien à cette tranche d'histoire d'Afrique. Ce roman autobiographique a reçu le grand prix des lecturices "Elle-document". Et c'est un prix largement mérité.

J'ai été touchée par cette manière d'écrire. Cette pudeur émouvante, cet amour pour son pays, son enfance, sa famille, cette souffrance intérieure qui ne laisse rien paraitre.

Parfois des expressions du Libéria, parfois les odeurs du pays, les descriptions et les couleurs, des rires d'enfants...et puis la violence de la guerre civile.

C'est un livre fort si l'on aime découvrir aussi l'Afrique, s'ouvrir à une autre culture.

Demain j'arrête de Gilles Legardinier

 

DSCN4170

 

quatrième de couverture

Au début, c'est à cause de son nom rigolo que Julie s'est intéressée à son nouveau voisin Mais, très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et  tout ce qu'il semble cacher...

Parce qu'lle veut tout savoir sur Ric, Julie va prendre des reiques de plus en plus délirants...

Ce que j'en pense.

Je ne pouvais lire que ce roman après la maison de Sugar beach, j'avais besoin de ... rire, de rentrer dans une histoire de "fifille", et je n'ai pas été déçue.

Julie, c'est un peu Gaston Lagaffe au féminin. Un roman avec plein d'humour, un histoire un peu extravagante et pourtant parfois on peut se reconnaître, nous les filles et nos questions et parfois même nos folies pour un mec...

Un roman pour se distraire que je recommande, qui en plus se lit très très vite...